Une fille parfaite, Mary Kubica

En ce moment j’aime me plonger dans les thrillers (allez savoir pour quoi !). J’avais reçu ce livre en troc et je dois dire que je ne savais pas du tout à quoi m’attendre (comme souvent !). Je n’avais même pas pris le temps de lire le résumé je me suis donc lancée dans cette lecture comme on saute à l’élastique !

  • Résumé

couv65654418.jpg« Je la suis depuis plusieurs jours. Je sais où elle fait ses courses, où elle travaille. Je ne connais pas la couleur de ses yeux ni comment est son regard quand elle a peur. Mais je le saurai bientôt. » Incapable de dire non au séduisant et énigmatique inconnu qu’elle vient de rencontrer dans un bar, Mia Dennett accepte de le suivre jusqu’à chez lui. Sans savoir qu’elle vient de commettre une grave erreur. Et que rien, jamais, ne sera plus comme avant.

  • Mon avis

Tout d’abord, j’aimerais évoquer la façon dont se présente le livre. Nous suivons d’un côté le récit de la mère de Mia, d’un autre celui de l’homme qui l’a enlevé et celui de l’inspecteur chargé de l’enquête. Ce récit à trois voix permet au lecteur d’avoir une vue d’ensemble sur l’histoire et de ne pas se cantonner à la vision d’un seul personnage.

Cette narration permet surtout de découvrir l’histoire telle que Mia l’a vécue même si elle ne prend jamais la parole dans la narration.

Le récit avant l’enlèvement se mélange à l’après. On voit comment le fait d’être coupée du monde pendant plusieurs semaines a pu atteindre et changer Mia. Sa vie s’en trouve bouleversée.

Ce qui  m’a le plus intéressé c’est la relation qui se construit entre Mia et son kidnappeur, l’histoire de celui-ci est particulière et ne correspond pas forcément au profil type d’un kidnappeur. Le syndrome de Stockholm est également évoqué au cours de cette histoire et je dois dire que la façon dont celui-ci se crée est surprenante et contribue à faire tourner les pages suivantes.

La façon dont se noue les liens entre les personnages ne ressemblent à aucune autre narration et le récit à trois voix rend celle-ci encore plus intéressante car elle donne une vue d’ensemble de la situation. On comprend alors la détresse de Mia lorsqu’elle est libérée de son geôlier. On comprends également l’inquiétude de sa mère face à cette jeune femme perdue qui ne ressemble plus à l’enfant qu’elle a élevé.

Quoiqu’il en soit, je vous invite à découvrir cette histoire vous même, nul doute que vous serez touché et surpris par l’approche de l’auteure.

 

Publicités

4 commentaires

  1. Mayumi · septembre 14

    J’ai vraiment hâte de le sortir de ma Pal après avoir lu ton article ! 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. salhuna · septembre 26

    Ce roman m’a beaucoup plu 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s