Harry Potter et l’enfant maudit, J.K. Rowling, Jack Thorne et John Tiffany

Comment ne pas succomber à la tentation de lire ce huitième tome ? Comment passer à côté de ce phénomène qui montre bien que le livre à encore de beaux jours devant lui. Tout le monde en a parlé, en parle et continuera d’en parler, il fallait donc que je me fasse mon avis sur la question.

  • Résumé

couv29158267.jpgDans ce nouvel opus on retrouve bien sûr nos héros préférés qui ont bien grandi et qui eux mêmes eut des enfants qui font leur entrée dans l’école de Poudlard (Hogwarts pour les amoureux de la version originale). Le plus jeune fils de Harry Potter souffre d’être le fils d’une telle figure dans le monde de la magie cela va le mener à montrer qu’il est lui aussi capable de faire de grandes choses.

  • Mon avis

Autant dire que j’étais assez sceptique sur cette nouvelle forme d’écriture. En effet, nous ne sommes plus ici dans un roman mais dans une pièce de théâtre dont les codes d’écriture diffèrent quelques peu. Je suis d’autant plus surprise de voir le succès que rencontre ce livre alors que ce n’est même pas J.K. Rowling elle même qui a écrit ce livre. Elle disait ne jamais vouloir donner de suite à cette histoire et voilà qu’elle revient sur ses propos et qu’en plus elle confie cette tâche à une personne tierce, pardonnez-moi mais je fus sous le choc !

Néanmoins, le meilleur moyen de savoir ce que donnerait cette nouvelle histoire était de la lire. Bien sûr, je ne pourrais pas entrer dans les détails afin de ne pas spoiler les plus fans d’entre vous. Cependant je dois dire que je suis déçue de cette lecture.

Je m’attendais à rien de spéciale mais je ne m’attendais pas non plus à cela. On se retrouve clairement dans une fan fiction, l’enjeu n’est pas littéraire mais de faire plaisir aux fans et sûrement de faire de l’argent.

Premièrement, je trouve que faire cela sous forme de pièce de théâtre est assez osé et le résultat plutôt raté. On n’a pas du tout l’impression de lire une pièce de théâtre mais plutôt un scénario. Les didascalies censées donner des indications de mises en scène aux comédiens sont plus romancées qu’autre choses et ne présentent pas de réel intérêt dans le texte puisque rappelons que le théâtre est avant tout un art de la représentation, aussi la longueur des didascalies est inutile et on voit clairement qu’elles ont été écrites pour le lecteur très certainement peu habitué à la lecture de pièces de théâtre.

En ce qui concerne l’histoire, c’est intéressant de mélanger d’une certaine façon le présent et le passé. Le lecteur se remémore des événements marquants dans la saga Harry Potter et cela est fort agréable. 

Je dois dire que j’ai eut un peu de mal avec les Harry, Hermione et Ron grands, avant cela on pouvait imaginer ce qu’était leur vies et là on les réponses et je trouve cela assez décevant dans le sens où cela brise un peu la magie.

En bref, je pense que Rowling aurait mieux fait d’écrire un huitième roman plutôt que de se lançait dans l’écriture théâtrale car nous sommes clairement ici en présence d’un roman déguisé, de tels dialogues sonnent creux sur une scène de théâtre. 

Néanmoins, nul doute que les fans de la première heure y trouveront leur comptes et apprécieront cette lecture. 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s