Demain j’arrête !, Gilles Legardinier

Le temps passe et j’en oublie de vous faire le compte rendu de mes lectures ! Honte à moi ! Mieux vaut tard que jamais, donc aujourd’hui je viens vous parler de Demain j’arrête !. Vous avez sans doute déjà croisé ces livres avec en couverture des chats, j’ai mis le temps mais j’ai finalement cédé à la curiosité.

couv14915515Ce roman nous raconte l’histoire de Julie, c’est une jeune femme maladroite mais surtout passionnée. Cela la pousse d’ailleurs à faire des choses complètement stupides et à se mettre dans des situations parfois gênantes mais ô combien hilarantes pour nous. Elle nous raconte ici ce qu’elle a fait de plus idiot dans sa vie et je dois dire que c’est assez délectable !

L’écriture est fluide et se lit très rapidement et surtout le personnage de Julie est attachant même si parfois on pourrait être énervé parce qu’elle en fait vraiment des tonnes, son côté maladroit permet d’apporter un équilibre et de la trouver touchante plutôt que chiante (admirez la rime !).

C’est une lecture légère qui apporte un peu de fraîcheur après la lecture d’un classique. Je ne savais pas ce que j’avais envie de livre, je voulais quelque chose de simple et sans prise de tête et je dois dire que ce roman est un excellent choix. Bien sûr, ce n’est pas de la grande littérature ni même un énorme coup de cœur mais je l’ai apprécié et il m’a permis de passer un très bon moment.

Il m’est parfois arrivé de sourire lorsque Julie se retrouve dans des situations gênantes pour elle. On rit parce qu’on se dit que cela pourrait nous arriver.

Bref, il n’y a pas besoin de déblatérer pour dire que cette lecture est parfaite pour passer un excellent moment et aussi se dire que dans la vie tout est possible même pour les plus maladroits 🙂

Publicités

Nos Adorables Belles-Filles, Aurélie Valognes

En ce printemps pluvieux rien ne vaut la fraîcheur d’un bon roman parsemé de marguerites ! Ce livre est le premier que je reçois en partenariat grâce à l’équipe de Livraddict (merci à eux et également à la maison d’édition Michel Lafon).

couv43887971.pngJ’ai choisi ce titre en premier lieu car la couverture a attiré mon regard et surtout ce titre plein d’énigme ! Nos adorables belles filles, forcément on se demande tout de suite si il s’agit d’ironie ou non. Et puis le résumé m’a mis l’eau à la bouche (c’est de le cas de le dire !), je vous le mets donc tel que je l’ai lu : « Pour une comédie familiale irrésistible, il vous faut:
Un père, despotique et égocentrique, Jacques.
Une mère, en rébellion après 40 ans de mariage, Martine.
Leurs fils. Matthieu, éternel adolescent mais bientôt papa de trois enfants. Nicolas, chef cuisinier le jour et castrateur tout le temps. Alexandre, rêveur mou du genou.
Et surtout… trois belles-filles délicieusement insupportables !
Stéphanie, mère poule angoissée. Laura, végétarienne angoissante. Jeanne, nouvelle pièce rapportée, féministe et déboussolée, dont l’arrivée va déstabiliser l’équilibre de la tribu.
Mettez tout le monde dans une grande maison en Bretagne. Ajoutez-y Antoinette, une grand-mère d’une sagesse (bien à elle) à faire pâlir le dalaï-lama, et un chien qui s’invite dans la famille et dont personne ne veut.
Mélangez, laissez mijoter… et savourez ! »

Je crois que le terme « savourez » s’adapte parfaitement à ce livre, il ne faut pas s’attendre à de la grande littérature mais les personnages savent nous emmener avec dans leurs histoire de famille. Cela pourrait être vitre ennuyant mais cette famille nous fait rire par ses côtés quelques peu caricaturaux.

Comme le titre l’indique, tout tourne autour de la famille et notamment de la place qu’on les belles filles au sein de leurs belles familles. Celle-ci n’est pas toujours facile à se faire et il faut parfois des efforts des deux côtés pour que cela marche. Malheureusement on ne choisit pas sa belle famille mais on peut s’y faire ! Ce livre redonne de l’espoir à toutes les jeunes filles qui ne sentent pas accepté dans la famille de leur conjoint, avec toujours une pointe d’humour bien sûr.

J’ai apprécié cette lecture sans prise de tête, légère et avec un happy ending même si je reconnais qu’au final cette famille c’est un peu les Bisounours et cette fin est peut être trop « parfaite et jolie ». Cela manque un peu de ratures, de désespoir, de la vraie vie quoi ! mais étant donné que nous sommes sur une lecture sympa il est de mise que la fin soit tout aussi sympa !

Je conseille donc ce roman pour tous ceux qui veulent faire une pause dans les romans classiques, les drames ou autre. Le livre se lit en quelques heures à peine mais c’est le timing parfait pour faire une pause.

Le magasin des suicides, Jean Teulé

En ce dimanche grisâtre évoquons des choses plus joyeuses ! Parlons donc un peu du Magasins des suicides. Ce magasin est le lieu idéal si vous vous sentez au bout du rouleau et que vous cherchez une bonne idée pour en finir une bonne fois pour toute !

couv11978024Vous serez accueillit par une charmante-funeste famille qui vous conseillera comme si il s’agissait de leur propre suicide. Seul ombre au tableau, le petit dernier de la famille qui semble atteint d’un mal étrange :la joie de vivre. Il sourit tout le temps, c’est insupportable. Sa famille désespère de le voir un jour devenir morose.

Vous l’aurez compris ce roman est emplit d’humour noir. Une pure délectation à lire sans modération. Le concept est drôle (il fallait y penser !) et les personnages attachants. Bien sûr, pour certains cet humour pourrait paraître quelque peu boderline mais le roman rend comique un acte qui ne l’est absolument pas.

J’ai aimé cette légèreté tout au long du roman. J’avais auparavant vu le dessin animé tiré de cet ouvrage et j’avais déjà beaucoup aimé. Le livre diverge quelque peu mais il reste tout aussi attrayant et peut être même plus savoureux car il ne se partage pas. Aucun danger que votre voisin se retourne lorsque vous riez à gorge déployée face à une dame qui hésite sur la meilleur façon de mettre fin à ses jours.

Néanmoins, cette lecture est tout de même déconseillée aux désespérés de la vie. Pour tout les autres elle est fortement conseillée pour passer un agréable moment qui se conclut par une bouffée d’espoir nous rappelant que même quand tout semble aller mal rien n’est jamais perdu et définitif temps qu’il reste l’espoir et la joie.

Une lecture qui fait du bien !

Il est de retour, Timur Vermes

Il est de retour et moi aussi ! (rires diaboliques) Forcément, quant on voit un tel titre pas besoin de vous dire de quoi il s’agit. Eh oui, Hitler is back ! Et il est toujours aussi méchant (sinon c’est pas marrant !).

couv10052049.jpgAlors je dois dire que j’ai complètement été séduite par le concept de ressusciter ce bon vieux Hitler, non pas que j’ai une quelconque affection pour lui mais tout de même le bonhomme détonne dans le décor.

Grosso modo quoi qui se passe ? Hitler revient à la vie dans un terrain vague, pourquoi, comment on ne sait pas vraiment. Dieu aurait-il décidé de lui donner une seconde chance ? Va savoir !

Il revient donc parmi nous et il est pas complètement fou, il comprend qu’il y a un truc qui est pas pareil, genre la mode déjà ! ( la moustache n’est plus trop d’actualité). Mais ça n’a pas l’air de le perturber plus que cela, car rappelons que Hitler c’est le grand méchant de l’Histoire et, que fait le grand méchant de l’Histoire quant il revient à la vie ? Il continue à être méchant et là je dois dire que c’est assez ennuyant comme concept. Bien sûr on ne s’attend pas non plus à ce qu’il devienne un ange mais tout de même un peu de changement serait sympa ou du moins quelques réponses au sujet du « pourquoi-tu-as-tué-des-millions-de-personnes ».

Néanmoins, ce qui est assez drôle c’est de le voir découvrir les nouveautés de notre siècle (et autant dire qu’il galère). C’est également drôle de voir que les gens ne le prennent pas du tout au sérieux, forcément puisqu’il est censé être mort depuis quelques années déjà. Du coup, ils le prennent pour un génie … de l’humour ! Non mais quel blague !

Hormis ces petites choses distrayantes, je dois dire que le livre est assez décevant. Je trouve qu’il manque de consistance et qu’il nous laisse sur notre faim. En parlant de fin, celle-ci est fort décevante (bon ok je ne spoile pas). Du coup, ce que je trouvais être à la base une idée de génie devient un truc un peu chiant (disons les choses clairement).

Je ne sais pas ce qu’il manque à ce roman, mais peut être aurait-il été intéressant qu’Hilter rencontre un personnage qui croit en lui et qu’il l’interroge un peu sur le passé ou que sais-je ! Qu’on en sache un peu plus sur le personnage, évidemment cela aurait imaginer par l’auteur mais cela aurait donné plus d’intérêt au livre.

Hitler apparaît ici tel qu’il apparaît dans les livres d’Histoire, c’est à dire un homme politique qui ne pense que stratégie et destruction de l’autre. J’aurais aimé que ce Hitler est un truc en plus, qu’il soit plus affirmé. Bref, ce livre m’a énormément déçu mais bien évidemment je vous invite à vous faire votre propre idée.