Le détour, S.A. Bodeen

Je reviens (enfin !) vous parler de ce livre que j’ai eu la chance de recevoir grâce aux partenariats proposés par Livraddict, encore une fois merci à eux de leur confiance mais surtout merci aux éditions Michel Lafon qui à chaque fois me font découvrir de nouveaux auteurs. Mais assez de blabla et passons aux choses sérieuses !

  • Résumé

couv8427853À 17 ans, Livvy Flynn est LA romancière à succès d’une série fantastique pour adolescents.
Un jour comme les autres, elle prend sa voiture pour se rendre à un atelier d’écriture loin de chez elle.
Mais il suffit d’une mauvaise indication du GPS, d’une seconde d’inattention sur une route cabossée, et c’est l’accident…
Lorsqu’elle reprend conscience, Livvy découvre avec horreur qu’elle est emprisonnée dans la cave d’une ferme, au milieu de nulle part. Ses ravisseuses, une mère et sa fille désaxée, lui en veulent pour une raison qu’elle ignore.
Livvy comprend vite qu’elle a peu de temps pour sortir de ce piège fatal.

  • Mon avis

La première chose qui m’a attiré dans ce roman c’est sa couverture, je ne sais pas vous mais pour moi c’est une chose déterminante dans le choix de mes lectures. Je peux choisir un livre seulement parce que sa couverture me plaît et en l’occurrence celle-ci à attirée mon attention. D’une part à cause de ce titre écrit en orange pétant qui semble plein de mystère mais également le fond gris qui semble présager une histoire sombre.

Et en effet, l’histoire que l’on découvre ne ressemble absolument pas au pays des bisounours ! On suit donc le personnage de Livvy qui est une jeune romancière visiblement bourrée de talent mais quelque peu prétentieuse si vous voulez mon avis. Bref dès le début je ne savais pas vraiment si je devais la détester ou non. Elle se retrouve donc séquestrée dans une cave. Comment ? Pour savoir, il faudra lire le livre chers amis !

Mais la question n’est pas de savoir comment elle se retrouve dans cette cave mais plutôt comment elle va en sortir et surtout pourquoi est elle ici ? Bien évidemment le secret du lecteur m’interdit de vous dévoiler la réponse à ces deux questions je peux néanmoins vous mettre l’eau à la bouche et vous dire ce que j’en pense.

Le scénario est plutôt intéressant bien qu’il manque parfois de rebondissements, l’action se déroule très vite et en même temps ça semble durer une éternité pour le lecteur. En effet, se retrouver enfermé dans une cave avec une jeune fille de 17 ans peut parfois paraître long !

Néanmoins, ce temps dont elle dispose elle l’occupe soit à réfléchir à la première problématique que nous avons précédemment posée c’est à dire comment sortir de là soit à la seconde qui revient à savoir pourquoi elle se retrouve ici.

Et comme personne ne semble disposé à répondre à cela elle va tâcher de chercher la réponse dans son histoire personnelle, c’est assez judicieux puisque de cette manière on en apprend d’avantage sur elle.

Cependant, malgré qu’elle soit victime dans cette affaire j’ai eu du mal à m’attacher à elle et à la plaindre. Elle est relativement prétentieuse et ces fragilités n’apparaissent pas assez. De plus, j’ai trouvé qu’il manquait un je-ne-sais-quoi dans ce roman, quelque chose qui m’aurait définitivement empêché de lâcher le livre et je crois que le fait que le personnage soit si jeune n’est pas étranger à ce manque.

Malgré cela j’ai passé un agréable moment, la fin n’est pas rocambolesque mais je crois qu’elle devrait suffire à vous donner envie de lire ce livre.

Publicités

Une fille parfaite, Mary Kubica

En ce moment j’aime me plonger dans les thrillers (allez savoir pour quoi !). J’avais reçu ce livre en troc et je dois dire que je ne savais pas du tout à quoi m’attendre (comme souvent !). Je n’avais même pas pris le temps de lire le résumé je me suis donc lancée dans cette lecture comme on saute à l’élastique !

  • Résumé

couv65654418.jpg« Je la suis depuis plusieurs jours. Je sais où elle fait ses courses, où elle travaille. Je ne connais pas la couleur de ses yeux ni comment est son regard quand elle a peur. Mais je le saurai bientôt. » Incapable de dire non au séduisant et énigmatique inconnu qu’elle vient de rencontrer dans un bar, Mia Dennett accepte de le suivre jusqu’à chez lui. Sans savoir qu’elle vient de commettre une grave erreur. Et que rien, jamais, ne sera plus comme avant.

  • Mon avis

Tout d’abord, j’aimerais évoquer la façon dont se présente le livre. Nous suivons d’un côté le récit de la mère de Mia, d’un autre celui de l’homme qui l’a enlevé et celui de l’inspecteur chargé de l’enquête. Ce récit à trois voix permet au lecteur d’avoir une vue d’ensemble sur l’histoire et de ne pas se cantonner à la vision d’un seul personnage.

Cette narration permet surtout de découvrir l’histoire telle que Mia l’a vécue même si elle ne prend jamais la parole dans la narration.

Le récit avant l’enlèvement se mélange à l’après. On voit comment le fait d’être coupée du monde pendant plusieurs semaines a pu atteindre et changer Mia. Sa vie s’en trouve bouleversée.

Ce qui  m’a le plus intéressé c’est la relation qui se construit entre Mia et son kidnappeur, l’histoire de celui-ci est particulière et ne correspond pas forcément au profil type d’un kidnappeur. Le syndrome de Stockholm est également évoqué au cours de cette histoire et je dois dire que la façon dont celui-ci se crée est surprenante et contribue à faire tourner les pages suivantes.

La façon dont se noue les liens entre les personnages ne ressemblent à aucune autre narration et le récit à trois voix rend celle-ci encore plus intéressante car elle donne une vue d’ensemble de la situation. On comprend alors la détresse de Mia lorsqu’elle est libérée de son geôlier. On comprends également l’inquiétude de sa mère face à cette jeune femme perdue qui ne ressemble plus à l’enfant qu’elle a élevé.

Quoiqu’il en soit, je vous invite à découvrir cette histoire vous même, nul doute que vous serez touché et surpris par l’approche de l’auteure.

 

Vertige, Franck Thilliez

Il était grand temps que je m’intéresse à cet auteur (et surtout que je revienne poster un article ici). J’avais le choix entre ce livre et Puzzle, j’ai donc choisis l’univers glacial de Vertige et je dois dire que je ne suis pas déçue.

  • Résumé

couv36184981.jpgCertains secrets sont inavouables, mais serions-nous prêts à mourir pour les cacher ?
Un homme se réveille au fond d’un gouffre, au coeur d’un environnement hostile, deux inconnus et son fidèle chien comme seuls compagnons d’infortune. Il est enchaîné au poignet, l’un des deux hommes à la cheville et le troisième est libre, mais sa tête est recouverte d’un masque effroyable, qui explosera s’il s’éloigne des deux autres. Qui les a emmenés là ? Pourquoi ? Bientôt, une autre question s’imposera, impérieuse : jusqu’ou faut-il aller pour survivre ?

  • Mon avis

Je dois dire que Thilliez à l’art de vous donner envie de tourner la page suivante. On se retrouve ici avec trois hommes qui semblent n’avoir rien en commun et pourtant ils sont tous les trois les victimes d’un même bourreau.

Tout au long du récit on ne peut s’empêcher de faire des hypothèses sans jamais réussir à déterminer qui aurait pu faire cela et pour quelle raison. Au delà du mystère de l’identité du bourreau se mêle également les secrets de chacun de ses hommes. Il est évident qu’ils ne sont pas là sans raison.

Le huis clos dans lequel ils se retrouvent est étouffant et les obligent à avouer leurs erreurs du passé. Les personnalités se dessinent au gré des épreuves auxquelles ils doivent faire face. L’instinct de survie reprend ses droits peu à peu.

J’ai été surprise de constater que malgré le huis clos et l’absence totale du moindre petit indice j’ai totalement accroché. Bizarrement, le lecteur reste en alerte et la lassitude n’a pas le temps de s’installer.

C’est un livre qui se lit très rapidement, l’écriture de l’auteur est addictive et il joue à merveille avec nos nerfs !

La fille du train, Paula Hawkins

Chers amis, ce soir je viens vous parler d’une lecture que je viens tout juste de terminer et que j’ai adoré ! Il s’agit d’un thriller et comme j’ai trop peur de vous spoiler en essayant de vous raconter l’histoire je vais donc déléguer cette lourde tâche à mon ami le résumé !

  • Résumé

couv9559144Depuis la banlieue où elle habite, Rachel prend le train deux fois par jour pour aller à Londres. Le 8 h 04 le matin, le 17 h 56 l’après-midi. Chaque jour elle est assise à la même place et chaque jour elle observe, lors d’un arrêt, une jolie maison en contrebas de la voie ferrée. Cette maison, elle la connaît par cœur, elle a même donné un nom à ses occupants qu’elle voit derrière la vitre. Pour elle, ils sont Jason et Jess. Un couple qu’elle imagine parfait, heureux, comme Rachel a pu l’être par le passé avec son mari, avant qu’il ne la trompe, avant qu’il ne la quitte. Rien d’exceptionnel, non, juste un couple qui s’aime. Jusqu’à ce matin où Rachel voit un autre homme que Jason à la fenêtre. Que se passe-t-il ? Jess tromperait-elle son mari ? Rachel, bouleversée de voir ainsi son couple modèle risquer de se désintégrer comme le sien, décide d’en savoir plus sur Jess et Jason. Quelques jours plus tard, c’est avec stupeur qu’elle découvre la photo de Jess à la une des journaux. La jeune femme, de son vrai nom Megan Hipwell, a mystérieusement disparu

En lisant cela je n’étais pas super emballé, je me suis dit « oh non ! L’histoire d’une tarée qui va péter un câble et zigouiller tout le monde ! » et bien que nenni ! Je me suis totalement trompée sur la chose il ne s’agit pas du tout de cela. D’ailleurs, au passage je remercie mes cousines qui m’ont conseillé cette lecture.

  • Mon avis

J’ai été complètement happée dans cette histoire et ceci dès le début. Tout d’abord, j’ai aimé la façon dont le livre est écrit. On pourrait croire au premier abord que celui-ci est écrit sous forme de journal intime que tiennent les personnages car il y a la présence de dates mais en réalité ce n’est pas du tout le cas. Les dates sont indicatives et bien que le récit soit écrit à la première personne nous ne sommes pas ici dans un journal intime mais dans le personnage lui-même. Ce que j’entends par là, c’est qu’on se retrouve dans sa tête avec ses pensées, ses sentiments, ses souvenirs … c’est très intime et en même temps ça nous met tout de suite dans l’histoire.

Il est également appréciable que ce livre soit très féminin, dans le sens où plusieurs personnages vont avoir la parole mais il s’agit toujours des femmes. On se retrouve auprès de trois femmes, avec leurs névroses, leurs blessures, toutes ces choses que les hommes ne semblent pas voir ou minimiser et je pense que cela aide à se sentir proche d’elles. Bien que, je dois admettre que j’ai trouvé le personnage principal, Rachel, assez déplorable. Pour vous dresser un rapide tableau elle est alcoolique, complètement accro à son ex qui l’a quitté depuis deux ans et qui, au passage l’avait trompé (là j’ai envie de dire lâche l’affaire ma cocotte tu es pitoyable !), elle a perdu son travail, ne cesse de geindre, déprime … Bref le genre de fille qui fait de la peine et à laquelle on a envie de filer un bon coup de pied. Et puis surtout, elle se mêle de ce qui ne la regarde pas et cela va déclencher toute cette histoire.

En ce qui concerne l’intrigue, je trouve qu’elle est très bien menée et que l’auteure arrive à nous balader pas mal et à faire monter la tension. C’est bien simple, une fois que vous avez ce livre entre les mains difficile de s’arrêter !

Je n’entrerais pas dans les détails car j’aurais trop peur de vous spoiler par mégarde, je ne peux donc que vous conseiller de lire ce livre que j’ai adoré, bien que je ne sois pas une grande habitué des thriller mais en l’occurrence celui-ci est addictif !

Maman a tort, Michel Bussi

Ne vous méprenez pas, je ne viens pas vous parler de Mylène Farmer mais bien de Michel Bussi. J’avais découvert cet auteur il y a peu dans Ne lâche pas ma main, roman que j’avais apprécié. C’est grâce à une lecture commune organisée sur Livraddict que je me suis de nouveau plongé dans l’univers de Bussi.

couv29880899.jpgUn enfant dit que sa mère n’est pas sa mère, une banque est braquée, deux des braqueurs sont tués et deux autres sont en fuite, il n’en faut pas plus pour que l’enquête commence !

Bussi à l’art et la manière de balader le lecteur, de le mener sur de fausses pistes et soudainement de faire apparaître un élément auquel nous n’aurions pas pensé mais qui est pourtant là depuis le début. Ses livres ne se lisent pas, ils se dévorent !

Le lecteur, impatient de savoir le fin mot de l’histoire tourne les pages de plus en plus vite pour arriver (enfin!) au dénouement final ! Et évidemment, on se rend compte que l’affaire est bien ficelée ( « il fallait y penser ! »).

Les personnages sont attachants notamment le petit garçon et son doudou Gouti qui semble être la clé de l’histoire (vous croyiez que les doudous ne parlaient pas ? Détrompez-vous !). Nous suivons aussi bien les enquêteurs que les bandits ce qui nous permet d’avoir toutes les clés pour comprendre le dénouement.

J’ai apprécié cette lecture, qui m’a semblé être un marathon tant le récit vous tient en haleine. Jusqu’à la dernière minute tout reste possible et tout peut basculer, un nouvel élément peut venir détruire vos suppositions …etc. Néanmoins, cette lecture n’est pas un coup de cœur et je ne me précipiterai pas sur le prochain Bussi. C’est le genre de livre que j’aime trouver au hasard et qui me divertit mais je ne deviendrai pas une Bussiaddict. Je vous conseille donc cette lecture qui se lit à la vitesse de l’éclair et je vous enjoint de lire également Ne lâche pas ma main qui est tout aussi haletant !