Gravé dans le sable, Michel Bussi

Encore une fois je n’ai pas résisté au plaisir de me plonger dans un Bussi. C’est au bord de la piscine que j’ai tourné les premières pages. Le titre m’évoque l’été, la plage … quel choc de me retrouver au milieu de la guerre ! Néanmoins cette lecture fut savoureuse !

  • Résumécouv45968523.jpg

Quel est le prix d’une vie ? La veille du Débarquement en Normandie, face à une mort certaine, que seriez-vous prêt à promettre pour échanger votre place ? Et que vaudra cette promesse, après la guerre, alors que tous les témoins seront morts ou disparus ? Lorsqu’une jeune veuve, Alice Queen, découvre des bri­bes de vérité, vingt ans plus tard, que peut-elle prouver ? Alice décide pourtant de fouiller le passé et de s’engager dans une quête improbable qui va la mener de la Normandie aux quatre coins des Etats-Unis… Au péril de sa vie ! Accidents, disparitions, meurtres se succèdent…

  • Mon avis

Une fois de plus, Bussi sait bien mené sa barque et ne m’a pas déçue ! On se laisse très vite prendre dans cette intrigue. On soupçonne tous les personnages ! Je dois dire qu’il m’a vraiment fait douter dans ce roman. C’est assez impressionnant de voir que c’est son premier roman, je crois que c’est celui que j’ai préféré jusqu’à présent.

Tous les éléments s’imbriquent peu à peu et c’est absolument délectable. On a du mal à lâcher le livre. Alice qui ne s’est pas battue sur le front mène son propre combat pour que la vérité éclate. Son amour est mort à la guerre et pourtant elle lui reste fidèle vingt après, c’est très touchant sans pour autant tomber dans le pathos. Bussi à l’art de parler d’amour sans pour autant que cela devienne ennuyant.

J’ai également apprécié la façon dont est écrit ce roman. Souvent dans ces romans on suit des inspecteurs dans leur enquête, ici ce n’est pas le cas et je crois que c’est cela qui m’a le plus plu.

Bref, si vous ne l’avez pas encore lu, c’est le moment ! 

 

Publicités

Angie, 13 ans, disparue…, Liz Coley

Un livre que j’ai acheté une misère sur une brocante, à vrai dire ce jour là je suis revenue avec une quinzaine de livres que j’avais un peu pris au hasard. Du coup je me suis lancée dans cette lecture sans attente particulière.

couv31395542.jpgCe livre nous raconte l’histoire de Angie, une jeune fille qui réapparaît devant chez elle trois ans après avoir disparue sauf que petit hic elle n’a aucun souvenir des trois dernières années.

Pour le coup je pense que ça va être difficile de parler de ce livre sans vous spoilez un minimum, je vais faire de mon mieux mais pour les phobiques du spoil ne prenez pas de risques et fuyez !!!

J’ai vraiment apprécié cette lecture, tout de suite on est happé et intrigué par cette histoire. On échafaude milles hypothèses concernant l’amnésie d’Angie, c’est absolument captivant.

Très vite on obtient des réponses à nos questions qui sont également les siennes. Le fait de découvrir les choses en même temps qu’elle est très agréable.

J’ai également apprécié que le livre parle d’un phénomène psychique assez méconnu, en ce qui me concerne je n’avais jamais entendu parler de cela et j’ai trouvé ça très judicieux de construire une histoire autour de cela.

Bref, je ne peux vous en dire plus et croyez bien que je suis frustrée mais je vous laisse découvrir par vous même cette histoire très forte et addictive.

Boomerang, Tatiana de Rosnay

J’avais plusieurs fois croisé cette auteure au gré de conversations littéraires mais je ne l’avais encore jamais lue. Le troc m’a donc permis de découvrir l’un de ses romans.

couv57350293.jpgC’est Antoine qui nous raconte son histoire, alors que sa sœur s’apprête à lui révéler un secret, ils ont tous les deux un accident. Cela sème le trouble dans l’esprit d’Antoine qui va chercher à découvrir ce que voulait lui révéler sa sœur. Un voyage dans son passé est nécessaire.

Je dois dire que cette lecture m’a laissé assez perplexe, dans le sens où je ne sais pas trop quoi en penser. Néanmoins, c’est un livre que j’ai lu en à peine deux jours, cela suppose sans doute qu’il m’a plu ?

J’ai tout de même l’impression qu’il a manqué quelque chose dans cette lecture et je ne saurais dire de quoi il s’agit. Cela est sans doute dû au fait que j’avais eu beaucoup de retours positifs sur cette lecture, du coup je m’attendais à mieux, à plus, que sais-je…

Le style de l’écriture est plaisant, le roman se lit très vite. On explore vraiment toute la vie du personnage. Je dois cepandant avouer que je trouve cette écriture très féminine et j’oubliais parfois que c’était un homme qui parlait, c’est peut être cela qui m’a dérangé.

J’ai juste eu l’impression de lire l’histoire de cet homme, une histoire parmi les autres sans rien en plus et cela m’a frustré, j’attendais un drame en plus (même si il y en a beaucoup) quelque chose de plus dramatique.

Bref, mon avis n’est ni négatif ni totalement positif, ce livre fait partie des livres que j’ai lu mais je ne pense pas qu’il va me marquer plus que cela.

Et vous avez-vous lu ce roman ? Qu’est ce qui vous a plu ?

Nymphéas noirs, Michel Bussi

Je ne cessais d’en entendre parler sur les communautés littéraires que j’ai finalement craquée ! Michel Bussi, on ne le présente plus, il est l’un des auteurs qui s’est fait sa place dans le milieu du thriller. C’est ma troisième lecture de cet auteur et je ne suis pas déçue.

couv31339232.jpgComme pour tous les thrillers, c’est toujours compliqué de résumer l’histoire sans finir par tout raconter. Je ne m’y risque donc pas ! 🙂 : Tout n’est qu’illusion, surtout quand un jeu de miroirs multiplie les indices et brouille les pistes. Pourtant les meurtres qui troublent la quiétude de Giverny, le village cher à Claude Monet, sont bien réels. Au coeur de l’intrigue, trois femmes : une fillette de onze ans douée pour la peinture, une institutrice redoutablement séduisante et une vieille femme aux yeux de hibou qui voit tout et sait tout. Et puis, bien sûr, une passion dévastatrice. Le tout sur fond de rumeur de toiles perdues ou volées, dont les fameux Nymphéas noirs. Perdues ou volées, telles les illusions quand passé et présent se confondent et que jeunesse et mort défient le temps.

Encore une fois, Bussi nous fait bien tourner en bourrique tout au long de l’intrigue pour un final ô combien surprenant. Néanmoins, comme c’est un gentil, il laisse plein d’indices tout au long du roman pour nous permettre de mieux comprendre le dénouement.

Cette fois, le passé et le présent se confondent les uns avec les autres, cependant tout reste clair et le lecteur n’a aucun problème à se situer. Les personnages sont attachants, notamment cette petite vieille femme qui nous sert de guide tout au long de l’histoire. Je l’ai trouvé très drôle et lucide vis à vis de ce que le lecteur peut penser face à telle ou telle situation.

Néanmoins, petit bémol général sur l’écriture de Bussi, je n’ai lu que trois de ces livres mais j’ai toujours l’impression de me retrouver face à la même construction dans ces livres. D’un côté on suit un personnage lié au meurtre ou au drame de l’histoire et de l’autre, on suit un ou une inspecteur qui s’implique beaucoup dans l’affaire. Je dois avouer que cela me gêne même si les histoires son totalement différentes. Peut être serait-il intéressant qu’on se rende compte qu’à la fin le personnage que l’on suit est le tueur. Bref, c’est le seul point qui me chiffonne chez cet auteur.

Ensuite, beaucoup de personnes trouvent que ce livre est l’un des meilleurs de Bussi, du moins il revient souvent comme étant le préféré des lecteurs. Je l’ai certes beaucoup aimé mais cela n’a pas été un coup de cœur même si mine de rien j’ai beaucoup appris sur Monet.

Quoi qu’il en soit, Bussi semble être une valeur sûre, il suffit de se laisser tenter pour passer un bon moment !