Beau-père, Bertrand Blier

Après les cas psychiatriques passons à l’inceste (Youpi !). Aujourd’hui, j’ai choisi de vous parler de ce merveilleux livre de Bertrand Blier qui comme chacun sait est également réalisateur et qui, comme de le par hasard à réalisé le film du même nom que ce livre ( coïncidence ? Je ne crois pas non !).

couv1514567.jpgAlors en deux mots, c’est quoi l’histoire ? Une femme meurt laissant derrière elle sa fille et le beau-père de celle-ci. Forcément, à la mort de sa mère, le beau-père se dit que ce serait peut-être mieux que la jeune fille retourne chez son père mais elle refuse. Petit à petit on se rend compte qu’elle est amoureuse de son beau-père et elle fait tout pour le séduire et ce qui doit arriver arrive.

Je vous rassure tout de suite, il ne s’agit pas d’une sordide histoire de viol ou autre, c’est bien la jeune fille qui aguiche son beau-père et celui-ci résiste mais que voulez vous ce n’est qu’un homme.

Ce que j’ai aimé, c’est que l’écriture est très facile à lire, c’est clair, limpide et le livre se lit très vite. En revanche je suis assez perplexe sur le « quoi penser de tout ça ». Au final, il s’agit d’une histoire d’amour entre les deux, je n’ai absolument rien contre les différences d’âge dans un couple mais admettez qu’avec une petite fille c’est quand même un peu étrange.

Vous vous en doutez, tout de suite après avoir lu le livre, j’ai regardé le film où le beau-père est incarné par Patrick Dewaere (superbe acteur au passage pour ce qui ne connaisse pas il faut le voir dans ses films !). Ce que j’ai apprécié et en même temps ce qui m’a légèrement ennuyé c’est le fait que le livre et le film sont exactement identique à part quelques détails qui ne sont pas montrés à l’écran. Du coup, j’ai eu l’impression d’avoir lu le scénario avant d’avoir vu le film. Auto-spoilation !

Néanmoins, si vous en avez l’occasion lisez ce livre dérangeant qui met un coup de pied dans la fourmilière ! Un sujet peu évoqué et pourtant bien existant.