Bilan – Avril 2016

C’est déjà l’heure du bilan de ce mois d’avril et il est assez conséquent ! Je crois que je me suis un peu laissée aller au niveau des achats ce mois-ci, néanmoins ils ont tous été achetés d’occasion, de quoi redonner une seconde vie à tous ces ouvrages.

Commençons d’abord avec des bonnes affaires que j’ai fait lors d’une vente organisée par la médiathèque de Beauvais qui vendait une énorme quantité d’ouvrages variés à seulement 1 euros pièce, je ne pouvais pas laisser passer une telle affaire ! :

IMG_1596.JPG

Je ne connaît aucuns des ouvrages que j’ai choisis (en dehors des Misérables), donc j’espère que la découverte vaut le coup !

Ensuite, voici les livres que j’ai déniché sur des brocantes pour la plupart. Attention, il y en a beaucoup (promis je recommencerais pas ) :

IMG_1599.JPG

Comme vous pouvez le constater, je me suis laissée aller. Je suis particulièrement contente d’avoir dénicher Ma vie pour la tienne car j’avais vu le film et je ne savais pas du tout qu’il y avait un livre. Joie immense ! D’ailleurs je vous conseille de voir le film qui est juste bouleversant ! Pour le reste, j’ai choisi selon les résumés ou les échos que j’avais pu avoir.

Enfin finissons avec les livres que j’ai reçu en troc grâce à Troczone et Bibliotroc. Je dois dire que je préfère largement Bibliotroc qui est plus sérieux.

IMG_1613.JPG

Pour un premier mois, je suis absolument ravie de mes troc. J’ai reçu a peu près le même nombre de livres que j’en ai envoyé donc je trouve que c’est un super bon plan.

Cela me fait énormément de lectures en perspective et je pense que je vais essayer de ne pas acheter de livres pour le mois qui arrive.

Néanmoins, j’ai plutôt bien avancé dans mes lectures, voici donc les livres que j’ai lu ce mois :

  • La trilogie Atlantis de Christine Féret-Fleury et Madeleine Féret-Fleury  = 934 pages
  • La fille du train de Paula Hawkins = 378 pages
  • L’horizon à l’envers de Marc Lévy = 418 pages
  • Et je danse aussi de Jean-Claude Mourlevat et Anne-Laure Bondoux= 311 pages
  • Au-delà des lettres de Damien Khérès = 78 pages
  • Les âmes croisées de Pierre Bottero = 411 pages
  • Fées de légende de Christine Pompéi et Anja Klauss= 44 pages
  • Le voleur de brosse à dents de Eglantine Eméyé= 401 pages
  • Le parfum de Patrick Süskind= 279 pages
  • Dr Jekyll et Mr Hyde de Robert Louis Stevenson et Sébastien Mourrain= 58 pages
  • Les brumes de Grandville, tome 1 : Monotropa uniflora de Gwendoline Finaz de Villaine = 373 pages
  • Les contes de la Bécassse de Maupassant = 240 pages
  • L’écrivain de Yasmina Khadra = 286 pages
  • Carnet de Cerise tome 3 de Joris Chamblain et Aurélie Neyret = 86 pages
  • Le petit chose de Alphonse Daudet = 345 pages

Cela nous fait donc un total de 17 livres soit 4642 pages !

Je suis ravie de ce mois d’Avril de belles trouvailles et également plus de pages lues qu’au mois dernier.

Alors quels sont vos avis ?

Box Once Upon a Book – Beaux Livres

Ce mois-ci j’étais à fond dans les tests et les nouveautés ! C’est donc tout naturellement que j’ai testé la box Beaux Livres de chez Once Upon a Book. Je me dispense de vous expliquer le concept car il me semble assez clair.

Je n’avais pas de réelle attente concernant cette box, étant donnée que je l’ai prise pour tester. Voici donc le résultat de ce test :

IMG_1602.JPG

Alors je précise tout de suite que j’ai oublié de mettre les marques pages que j’ai eu, c’est pas grand-chose mais je précise quand même.

Bon, je ne vais pas vous faire l’affront de vous décrire ce que j’ai eu, ça ma paraît assez clair ! Je suis plutôt contente car le livre de contes était dans ma wishlist sur livraddict. En ce qui concerne le livre de cuisine c’est une bonne surprise car en ce moment j’aime tester de nouvelles recettes et je vais bientôt avoir une belle cuisine toute neuve 🙂

Donc, bilan de cette box, je suis plutôt contente mais je reconnais que je préfère les box à thème.

Et vous ? Qu’en pensez-vous ?

Les carnets de Cerise, tome 3 : Le dernier des cinq trésors, Joris Chamblain et Aurélie Neyret

C’est avec un immense plaisir que j’ai retrouvé Cerise dans ce troisième tome ! Cerise c’est une jeune fille qui adore mener des enquêtes mais cela lui cause quelques petit soucis, notamment avec sa maman et ses deux copines. Fort heureusement ces problèmes ont été réglés dans le tome précédent : plus de mensonge et l’amitié avant tout !

couv70172615.jpgCette fois-ci, nous retrouvons Cerise dans un carnet très hivernal puisque l’action se déroule pendant la période de noël. Bien que nous soyons déjà au printemps, ce carnet m’a donné envie de m’emmitoufler dans une couverture avec un chocolat chaud !

Cerise mène une enquête auprès d’une amie de la famille qui visiblement a des problèmes de mémoire. Elles sont embarquées dans un mystérieux jeu de piste à la recherche du passé de la jeune fille.

Comme d’habitude, le mystère est complet et les dessins absolument superbes. J’ai trouvé ce tome plein de tendresse et d’amour. Certains passages sont d’ailleurs très émouvant.

J’aime toujours autant la présence du carnet de Cerise qui se mélange à la bande dessinée, cela nous rend plus proche du personnage. Il est appréciable également de voir que les histoires se suivent et gardent un lien entre elles. Nous voyons également Cerise grandir au fil des tomes, ce qui donne une bonne évolution à la série.

Donc, bien évidemment, je vous conseille (encore une fois) d’aller lire cette série qui contient pour le moment quatre tomes ( dépêchez-vous avant d’être vraiment en retard !).

L’écrivain, Yasmina Khadra

Aujourd’hui je viens vous parler du célèbre Yasmina Khadra ( oui je dis « du » parce que figurez-vous que c’est un homme !). Il évoque dans ce roman son enfance en tant que « cadet » dans une école militaire. Cette enfance passait en Algérie a toujours été portée par l’intima conviction qu’il deviendrait un jour un grand écrivain.

couv37051766.jpgTout d’abord, il convient de préciser qu’il ne s’agit pas de ma première lecture d’un roman de Yasmina Khadra. Il y a quelques mois, j’avais lu L’attentat, un roman malheureusement d’actualité mais qui ne m’avait pas touché outre-mesure.

L’histoire est ici bien différente puisqu’il s’agit de celle de l’auteur. Plus précisément de son enfance. Il nous raconte les difficultés au sein de sa famille mais surtout il évoque l’école militaire où il a effectué sa scolarité. Les règles sont strictes mais le petit Mohammed ne se laisse pas marcher dessus.

Tout au long du récit il se demande si il doit suivre sa vocation et devenir écrivain ou bien si, pour faire plaisir à sa mère et surtout rendre fier son père, il ne doit pas s’engager dans une carrière militaire en tant qu’officier.

Ce texte a un côté très touchant mais je dois dire qu’il m’a également beaucoup agacé. J’ai parfois trouvé que l’auteur manquait de modestie. Alors, certes, il a la vocation de devenir écrivain mais cela ne veut pas pour autant dire qu’il le sera ou alors qu’il deviendra un « grand » écrivain. Ce côté-là, redondant en plus de cela m’a beaucoup gêné et a rendu cet enfant moins sympathique.

D’autant plus qu’il avoue lui-même avoir parfois fait preuve de prétention dans ses écrits. Ses professeurs trouvaient qu’il en faisait trop, qu’il essayait trop d’utiliser des mots compliqués rendant ses écrits indigestes.

En ce qui concerne sa vie au sein de l’école militaire, je n’ai pas trouvé que cela avait quelque chose de remarquable, même si, il faut reconnaître que l’avenir de ces enfants fait froid dans le dos. Néanmoins je l’ai trouvée assez ennuyante.

J’ai mis beaucoup de temps à lire ce livre alors qu’il n’est pas si épais que cela. Je crois que l’écriture de Khadra ne me convient pas. Je n’arrive pas à me sentir concernée ou touchée, sans doute parce que j’ai souvent l’impression que c’est ce qu’essaie de faire l’auteur.

Quoiqu’il en soit, lisez ce livre et venez partager votre avis !

Swap Avril en albums

Grâce à Livraddict, j’ai découvert les joies du Swap ! Qu’est ce qu’un swap ? C’est un échange tout simplement, j’envois un colis personnalisé à mon binôme et celui-ci fait de même.

Pour ce swap, le colis devait contenir :

  •  un album format cartonné
  • un joli marque page
  • une jolie carte avec un petit mot pour votre swappée

Je ne vous fais pas languir plus longtemps, voici ce que j’ai reçu :

IMG_1585.JPG

L’album que j’ai reçu s’intitule Yehunda et raconte une histoire d’amour entre une petite fille esclave dans les champs de coton et le petit garçon des maîtres. C’est une très jolie histoire qui aborde le thème de l’esclavage avec douceur.Les illustrations sont également superbes ! Ma swappée m’a également gâtée en marque-page dont un qu’elle a fait elle-même : le top ! Le poster est également super jolie je trouve. Bref j’aime tout ! Un grand merci à elle et à l’organisatrice de ce swap.

Pour les plus curieux d’entre vous, je vous mets ce que je lui ai mis dans son colis :

IMG_1548.JPG

Je lui ai fait un gros colis mais c’est parce que elle m’avait précisé qu’elle avait deux enfants qui adorent lire. Je trouve ça formidable, du coup je leur ai glissé quelques romans de ma jeunesse. En ce qui concerne l’album j’ai été beaucoup aidée puisque ma swappée m’avait fait une liste. J’ai également glissé un petit livre en plus qu’elle avait dans sa wishlist sans compter les incontournables carte et marque page.

Qu’en pensez-vous ?

Docteur Jekyll et Mister Hyde, Robert Louis Stevenson et Sébastien Mourrain

Superbe album que j’ai reçu dans ma dernière box Once Upon a Book ! Et comble de la chance, j’avais une lecture commune autour de cette oeuvre prévu ce mois-ci, c’est pas génial ça !

couv61529686Bon je crois que pour une fois je vais me passer de résumé parce que cette oeuvre est tellement connue que même sans l’avoir lu on la connaît déjà !

Tout d’abord, en ce qui concerne l’histoire, je dois dire que j’ai été assez surprise de la taille du livre. Je pensais que, comme la plupart des grandes œuvres, il s’agissait d’un pavé et bien pas du tout, c’est une toute petite histoire qui se lit d’une traite. Donc ça c’est la première bonne surprise.

Ensuite, je reconnais que je connaissais vaguement l’histoire dans les grandes lignes mais pas dans les détails ! Ce fut donc un ravissement de la découvrir d’autant plus que celle-ci est accompagné de superbes illustrations (un peu flippante pour certaines). L’album et l’histoire sont en parfaite corrélation, le côté sombre de l’histoire est bien mis en avant aussi bien dans le récit que dans l’album en lui-même.

Je trouve que découvrir ce classique au travers un aussi bel album rend sa lecture plus agréable même si on est vite happé par l’intrigue. Bien sûr il n’y ai pas de réel suspense puisque il est souvent fait référence de ce livre dans la vie quotidienne. Néanmoins, je trouve qu’il met en avant un aspect important de l’être humain.

Je crois sincèrement que se cache en chacun de nous un côté Jekyll et un côté Hyde. Cependant chez certains c’est le côté Hyde qui ressort le plus et chez d’autres le côté Jekyll. Ça pose une réelle problématique au sein de notre société actuelle où l’on voit de plus en plus de Hyde apparaître et essayer de prendre le pouvoir alors que les Jekyll ont trop tendance à rester dans l’ombre alors qu’en réalité ce sont eux les vrais héros. C’est plutôt une jolie métaphore je trouve !

Bref, il n’y a pas besoin de disputer cent sept ans autour de cette oeuvre, lisez là et prenez du plaisir !

Box Exploratology – Avril 2016

Ce mois-ci la folie s’est emparée de moi et je me suis dis « tiens et si je tentais une autre box ? ». Alors n’allez pas croire que Once upon a Book ne me convient pas, bien au contraire j’adore leur box et j’attends d’ailleurs la prochaine avec impatience ! C’est juste que je me suis dis que ce serait pas mal de découvrir d’autres concepts et de les comparer (oh c’est pas beau ça !).

Donc voilà en surfant sur le net je suis tombée sur plusieurs concept et comme je n’ai pas encore gagné au loto je n’ai pas pu tous les commander. J’ai donc jeté mon dévolu sur la box Exploratology. C’est une jeune femme passionnée de littérature qui a eut cette idée. Alors ne vous attendez surtout pas à trouver le dernier Musso dans votre petite boîte car la fondatrice s’attache à vous faire découvrir des livres peu ou pas connu. De ce fait, il n’y a pas de questionnaire sur vos goûts comme c’est le cas chez Once Upon a Book. C’est donc l’aventure totale !

En ce qui concerne les abonnements vous avez trois possibilités : Abonnement Romans, Abonnement Romans Gros lecteur et Abonnement Magazines. Vous pouvez également choisir un Abonnement Thématique.

Pour ma part, j’ai choisi l’Abonnement Romans qui est le plus petit format. Il se compose donc d’un roman, de thé avec une gourmandises et des petits plus. Voici donc ce que cela donne :

IMG_1581

Alors, dans ce petit colis nous avons :

  • le roman Gilead de Marilynne Robinson
  • 3 sachets de thés bio Hampstead
  • un sachet de biscuits venant d’Angleterre
  • un carte signée Stokwolf, une créatrice de papeterie néerlandaise
  • Un petit mot de la créatrice qui explique pourquoi elle a choisit ce livre

Dans l’ensemble cette box me laisse assez perplexe. Je ne connais pas du tout cette auteure et ce roman donc je ne peux pas tellement me prononcer sur ce livre. Seule la lecture de celui-ci me dira si c’était ou non un bon choix.

En ce qui concerne les gourmandises, c’est pas mal qu’elles viennent d’autres pays mais je pense tout de même que notre pays a également de beaux produits à mettre en avant. Au final dans cette box rien ne vient de France ! Je ne suis pas chauvin mais c’est un peu dommage mais je suppose que cela fait parti du concept.

Pour ce qui est de la « surprise » je ne la trouve pas extraordinaire. C’est une jolie petite carte mais sans plus.

En ce qui concerne le prix, cette box est proposé à 15,90€ sachant que la fondatrice explique sur le site que ce n’est pas une box  » pour faire gagner de l’argent ». Il faut entendre par là que par exemple j’ai payé ma box 15,90€ et le livre qu’elle contient coûte 8,90€, vous me suivez ? Elle explique, que ce n’est pas possible d’acheté une box à 20€ et d’avoir pour 30€ de livres à l’intérieur. Là, je suis perplexe parce que c’est exactement ce qui se passe avec la box Once Upon a Book.

Au final, je ne suis pas suis pas super fan de cette box, je la trouve un peu chère pour ce qu’il y a dedans. En revanche, je trouve cela super que la fondatrice explique pourquoi elle a choisit de mettre tel livre dedans, cela rend l’envoi plus personnel. Autre bon point, j’ai commandé ma box le 19 avril et elle est arrivée le 22 avril, équipe très réactive et cela permet de ne pas trop s’impatienter ou devoir attendre un mois comme c’est le cas chez Once Upon a Book.

Néanmoins, je ne pense pas que je recommanderai une box chez eux sauf si à la lecture du livre je le trouve extraordinaire. Affaire à suivre !

Et vous ? Cette box vous fait envie ?

 

 

Le Parfum, Patrick Süskind

Qui n’a jamais entendu parler de ce livre ? Le Parfum est l’un des Best-seller du siècle dernier et après l’avoir croisé maintes fois sur des vides-greniers j’ai finalement craqué !

couv15099577.gifPour ceux qui, vraiment ne voient pas de quoi je parle, je vous mets le résumé que je trouve très bien écrit : Au XVIIIe siècle vécut en France un homme qui compta parmi les personnages les plus géniaux et les plus horribles de son époque.
Il s’appelait Jean-Baptiste Grenouille. Sa naissance, son enfance furent épouvantables et tout autre que lui n’aurait pas survécu. Mais Grenouille n’avait besoin que d’un minimum de nourriture et de vêtements et son âme n’avait besoin de rien. Or, ce monstre de Grenouille, car il s’agissait bien d’un genre de monstre, avait un don, ou plutôt un nez unique au monde, et il entendait bien devenir, même par les moyens les plus atroces, le Dieu tout puissant de l’univers, car  » qui maîtrisait les odeurs, maîtrisait le coeur des hommes « .

Reconnaissez que cela met l’eau à la bouche ! Comme le dit le résumé, nous suivons Jean-Baptiste Grenouille tout au long de sa vie, de sa naissance jusqu’à sa mort ( ce qui assez rare dans un livre). Grenouille est un être d’exception, d’une part parce qu’il possède un odorat ultra développé mais également en terme de personnalité. Bon il faut se le dire le garçon est un peu dérangé mais bizarrement ça ne pose pas de problème à la lecture.

Là, où ce roman devient vraiment incroyable c’est au niveau des descriptions « odorantes ». L’auteur arrive à nous faire basculer dans un monde rempli de mille odeurs, odeurs que le commun des mortels est incapable de sentir en temps normal. Les termes sont précis et bien que je ne connaisse pas la moitié des odeurs décrites il semble flotter un parfum étrange tout au long de cette lecture.

J’ai apprécié les moments où l’on se détache de Grenouille pour suivre d’autres personnages comme Baldini ou encore le père du jeune fille victime de Grenouille. Ce sont des sortes de parenthèses dans le récit très agréable. C’est également hilarant de voir à quel point tout ces gens n’ont pas de chance, ils pensent que Grenouille leur a apporté la gloire et la richesse et PAF ! le destin se joue d’eux. Et cela ne rate pas !

Puis, de manière générale, je trouve que ce livre ne ressemble à aucune autre lecture. Le dénouement est lui aussi fort surprenant, inattendu, laissant presque perplexe mais s’inscrit parfaitement bien dans la continuité du récit.

Grenouille est un être étrange, fuyant le monde humain à cause des ses odeurs pestilentielles. Il est obsédé par le fait de réussir à créer LE parfum, celui qui lui donnerait le pouvoir mais malgré sa réussite il ne réussit jamais à obtenir ce qu’il souhaite au fond : une odeur qui lui est propre.

Je ne peux que vous conseiller de lire ce livre, vous en prendrez pleins les narines !

Les brumes de Grandville, tome 1 : Monotropa uniflora,Gwendoline Finaz de Villaine

Dernière lecture en date ! Il s’agit d’un livre que j’avais reçu dans ma box Once Upon a Book (mais si souvenez-vous !). Il m’intriguait et j’avais hâte de savoir si il me plairait j’ai donc entamé sa lecture il y a quelques jours.

couv11493395.jpgJe vous mets un petit résumé succinct car, comme vous le savez ce n’est pas ma spécialité :au lendemain de la première guerre mondiale, Apollonie devient professeur de musique. Belle, libre et déterminée, la jeune orpheline découvre la vie au château de Grandville. Elle ne tarde pas à faire la connaissance du fils de la Comtesse, le magnétique et mystérieux Hector, dont la beauté n’a d’égale que le cynisme. Apollonie, encore troublée par cette rencontre, tombe sous le charme indécent dune voix mystérieuse sortie des ombres

Tout d’abord, je dois dire qu’au premier abord je ne suis pas une grande fan des livres dont l’action se situe durant (ou un peu après) la Première Guerre Mondiale. Néanmoins, je reconnais que celui-ci a su me séduire ! Cela est sans doute dû au fait que tout se déroule dans une grande demeure bourgeoise. De ce fait on est loin des tranchées et des poilus et cela est fort agréable de se retrouver dans une sorte de bulle après guerre où, finalement nous n’avons pas la sensation que cette dite guerre ait eu le moindre impact sur la façon de vivre de ces gens.

J’ai moyennement apprécié le personnage d’Apollonie car je l’ai trouvé très naïve et fleur bleue. Et puis je ne comprends pas comment elle fait pour ne pas être terrifiée à la vue d’un fantôme ! Elle s’y acclimate trop vite à mon goût rendant la chose presque banal. Il y a également le fait qu’elle ne se méfie de personne que j’ai trouvé insupportable, des événements arrivent et quand bien même on lui dit « c’est telle personne qui a fait le coup », elle persiste à croire que tout le monde est gentil et qu’il est impossible qu’on lui veuille du mal. Cela fut assez agaçant mais au final ce n’est pas ce qui m’a le plus dérangé.

Là, où j’ai commencé à m’ennuyer, c’est lorsque l’histoire à complètement basculé dans la romance. Soudainement, Apollonie se retrouve éperdument amoureuse et dès lors tout tourne autour de cela, délaissant quelque peu la vie au château. Evidemment, il fallait s’y attendre puisque le livre est une romance mais je n’ai pas trouvé que celle-ci était touchante, je la trouvais au final assez banale et sans intérêt.

Enfin, en ce qui concerne la fin, je dois dire que la déception était à son comble car j’avais réussit à deviner celle-ci quelques chapitres auparavant. De plus, j’ai trouvé qu’il y avait trop de descriptions sur les lieux que le personnage traversait.

Je savais que le genre romance n’était pas un genre que j’aimais mais avec ce livre j’en ai eu la confirmation. J’ai tendance à trouver les histoires d’amour trop niaises dans les livres. Je ne lirais donc pas le second tome de cette histoire.

Néanmoins, pour celles et ceux qui aiment ce genre là, je pense que vous prendrais plaisir à le lire car tout les éléments semblent réunis pour une belle romance à l’eau de rose.

Le voleur de brosses à dents, Églantine Eméyé

Aujourd’hui, mise en avant de ce livre témoignage rédigé par Églantine Eméyé, présentatrice et chroniqueuse à la télévision bien qu’on la voit beaucoup moins dorénavant.

couv36831539.jpgDans ce livre, elle revient sur son quotidien avec son fils autiste, du moins c’est cette pathologie qu’elle associe aux troubles de son fils. En réalité, au cours de la lecture on se rend compte que le diagnostique de l’autisme n’a jamais été posé sur le cas de son fils. Celui-ci a fait un AVC ( Accident Vasculaire Cérébral) lors de ses premiers mois de vie, ce qui est extrêmement rare chez les nourrissons. Ajouté à cela, il était victime de crises épileptiques continus qui le rendait complètement amorphe ce qui a finit par attirer l’attention de sa mère.

Comme souvent dans ce genre de témoignage, on prend conscience de la difficulté des parents pour trouver de l’aide que ce soit financière ou humaine dans leur quotidien. Les soins coûtent très chers et malheureusement les aides sont ridicules . De plus, on se rend compte du courage dont font preuve ces parents au quotidien. Avoir un enfant avec un handicap moteur ou mental n’est pas une chose aisé en soi mais réussir chaque jour à déplacer des montagnes pour lui malgré la fatigue est une chose incroyable.

C’est très intime de rentrer dans le quotidien d’une famille, d’autant plus quand celle-ci connaît des difficultés. Ce témoignage m’a autant touché qu’horrifié ! Je ne sais pas comment cette mère fait pour se lever chaque jours et toujours garder espoir. Il faut un sacré mental c’est indéniable. Je pense que l’amour qu’elle a pour son fils est un réel moteur pour elle même si se pose la question de « comment aimer un enfant qui ne vous regarde pas, ne vous parle pas et passe son temps à se frapper le visage ».

Quoiqu’il en  soit si la question de l’autisme vous intrigue ou vous intéresse, c’est un livre à lire !