Gatsby le Magnifique, Francis Scott Fitzgerald

Vous avez réussit à échapper à Léonardo Di Caprio en Gastby ? Et bien vous n’échapperez pas à ma chronique ! Il y a quelques temps j’avais succombé à la curiosité de regarder ce film long, très long où notre cher Léo jouait les pleins aux as amoureux. Il fallait donc que je lise le livre !

couv6771214Comment résumer ce livre ? Soyons bref, un mec raconte l’histoire d’un autre mec qui est genre « péter de tunes » et qui est amoureux de la femme d’un autre et là, c’est le drame. C’est ainsi que j’ai ressenti cette histoire.

Je dois dire qu’après avoir lu le livre, je trouve que le film est plutôt fidèle à l’histoire originale. Néanmoins, mes sentiments que ce soit pour le film ou le livre sont les mêmes. L’histoire m’a ennuyée. Je ne me suis pas sentie touchée ou même concernée.

Cependant l’écriture n’est pas trop soporifique mais je me suis parfois perdue au milieu de tous les personnages. Le personnage de Gatsby bien que frappé par des drames (si l’on peut dire) ne m’a touché, je n’ai pas réussit à accrocher avec lui, je le trouvais trop distant, difficile à cerner.

Je ne vais pas épiloguer cent sept ans (déjà parce que c’est techniquement impossible !) et je dirais que cette histoire ne m’a pas marquée et pour être honnête je pense que les images du film me resteront plus que l’écriture du livre.

Publicités

Nos Adorables Belles-Filles, Aurélie Valognes

En ce printemps pluvieux rien ne vaut la fraîcheur d’un bon roman parsemé de marguerites ! Ce livre est le premier que je reçois en partenariat grâce à l’équipe de Livraddict (merci à eux et également à la maison d’édition Michel Lafon).

couv43887971.pngJ’ai choisi ce titre en premier lieu car la couverture a attiré mon regard et surtout ce titre plein d’énigme ! Nos adorables belles filles, forcément on se demande tout de suite si il s’agit d’ironie ou non. Et puis le résumé m’a mis l’eau à la bouche (c’est de le cas de le dire !), je vous le mets donc tel que je l’ai lu : « Pour une comédie familiale irrésistible, il vous faut:
Un père, despotique et égocentrique, Jacques.
Une mère, en rébellion après 40 ans de mariage, Martine.
Leurs fils. Matthieu, éternel adolescent mais bientôt papa de trois enfants. Nicolas, chef cuisinier le jour et castrateur tout le temps. Alexandre, rêveur mou du genou.
Et surtout… trois belles-filles délicieusement insupportables !
Stéphanie, mère poule angoissée. Laura, végétarienne angoissante. Jeanne, nouvelle pièce rapportée, féministe et déboussolée, dont l’arrivée va déstabiliser l’équilibre de la tribu.
Mettez tout le monde dans une grande maison en Bretagne. Ajoutez-y Antoinette, une grand-mère d’une sagesse (bien à elle) à faire pâlir le dalaï-lama, et un chien qui s’invite dans la famille et dont personne ne veut.
Mélangez, laissez mijoter… et savourez ! »

Je crois que le terme « savourez » s’adapte parfaitement à ce livre, il ne faut pas s’attendre à de la grande littérature mais les personnages savent nous emmener avec dans leurs histoire de famille. Cela pourrait être vitre ennuyant mais cette famille nous fait rire par ses côtés quelques peu caricaturaux.

Comme le titre l’indique, tout tourne autour de la famille et notamment de la place qu’on les belles filles au sein de leurs belles familles. Celle-ci n’est pas toujours facile à se faire et il faut parfois des efforts des deux côtés pour que cela marche. Malheureusement on ne choisit pas sa belle famille mais on peut s’y faire ! Ce livre redonne de l’espoir à toutes les jeunes filles qui ne sentent pas accepté dans la famille de leur conjoint, avec toujours une pointe d’humour bien sûr.

J’ai apprécié cette lecture sans prise de tête, légère et avec un happy ending même si je reconnais qu’au final cette famille c’est un peu les Bisounours et cette fin est peut être trop « parfaite et jolie ». Cela manque un peu de ratures, de désespoir, de la vraie vie quoi ! mais étant donné que nous sommes sur une lecture sympa il est de mise que la fin soit tout aussi sympa !

Je conseille donc ce roman pour tous ceux qui veulent faire une pause dans les romans classiques, les drames ou autre. Le livre se lit en quelques heures à peine mais c’est le timing parfait pour faire une pause.

Box Kube – Avril 2016

Ce mois-ci été placé sous le signe de la nouveauté et qui dit nouveauté dit test de box. Je vous avez fait découvrir il y a peu la box Exploratology et cette fois j’ai jeté mon dévolu sur la box Kube.

Cette box vous propose un contenu totalement personnalisé. Vous devez répondre à un questionnaire et c’est un libraire qui va se charger de choisir LE livre qui vous convient. Le contenu des box est a peu près similaire d’un mois à l’autre et il n’existe qu’un seul format.

Sans plus attendre je vous propose de découvrir ce que j’ai découvert en ouvrant mon colis :

IMG_1625.JPG

Alors avant de décortiquer ce que j’ai reçu je vous propose de revenir sur le questionnaire que j’ai dû remplir et qui a déterminé le choix du libraire.

Tout d’abord, vous devez choisir le genre littéraire que vous voulez, j’ai personnellement choisit Littérature étrangère même si j’avoue que je n’avais pas tellement envie de choisir. Vous devez ensuite écrire en quelques lignes quelle est votre envie, je vous copie ce que j’ai écrit dans cette rubrique : « J’ai envie de découvrir un roman venu d’ailleurs, quelque chose de profond, pas de romance ou ce genre de chose, de la sincérité et une histoire qui laisse une trace dans mon esprit. Je n’aime pas tellement les choses légères et j’aime pouvoir m’identifier au personnage ou du moins que celui-ci me touche d’une quelconque manière. J’ai envie de voyager grâce à ce roman. »

Je précise que quand je parlais de voyager je ne pensais pas forcément à quelque chose de spatial mais plutôt à quelque chose qui s’éloigne de mon quotidien. On vous demande ensuite si vous avez déjà lu un livre qui répond à cette envie et évidemment j’ai répondu Oui puisque chaque roman lu nous transporte à sa manière.

Avec tout cela, la libraire qui s’est chargé de ma box a choisit le roman Itinéraire d’enfance. Je ne connais absolument pas ce roman mais j’ai hâte de le découvrir car pour le coup je pense que je vais voyager à l’autre de bout de la planète. Verdict dans quelques temps.

Comme vous pouvez le constater le livre est accompagné de diverses petites choses dont un petit mot de la libraire qui a choisit le livre, un sachet de thé, diverses promotions pour d’autres livres et deux carnets d’écriture.

En ce qui concerne le prix, cette box revient en tout à 15,99€, je suis pas sûre qu’on s’y retrouve niveau prix comme c’est le cas avec Once Upon a Book. J’apprécie le côté personnalisé comme dans c’est le cas chez Exploratology néanmoins pour moi remplir le questionnaire a été une contrainte car je ne savais pas du tout ce dont j’avais envie.

Du coup, je suis plutôt déçue et je pense que des trois box testées pour le moment c’est sans doute celle que je préfère le moins. Cependant j’attends de lire le livre pour me faire un avis définitif.

Et vous que pensez-vous de cette box ?

Boomerang, Tatiana de Rosnay

J’avais plusieurs fois croisé cette auteure au gré de conversations littéraires mais je ne l’avais encore jamais lue. Le troc m’a donc permis de découvrir l’un de ses romans.

couv57350293.jpgC’est Antoine qui nous raconte son histoire, alors que sa sœur s’apprête à lui révéler un secret, ils ont tous les deux un accident. Cela sème le trouble dans l’esprit d’Antoine qui va chercher à découvrir ce que voulait lui révéler sa sœur. Un voyage dans son passé est nécessaire.

Je dois dire que cette lecture m’a laissé assez perplexe, dans le sens où je ne sais pas trop quoi en penser. Néanmoins, c’est un livre que j’ai lu en à peine deux jours, cela suppose sans doute qu’il m’a plu ?

J’ai tout de même l’impression qu’il a manqué quelque chose dans cette lecture et je ne saurais dire de quoi il s’agit. Cela est sans doute dû au fait que j’avais eu beaucoup de retours positifs sur cette lecture, du coup je m’attendais à mieux, à plus, que sais-je…

Le style de l’écriture est plaisant, le roman se lit très vite. On explore vraiment toute la vie du personnage. Je dois cepandant avouer que je trouve cette écriture très féminine et j’oubliais parfois que c’était un homme qui parlait, c’est peut être cela qui m’a dérangé.

J’ai juste eu l’impression de lire l’histoire de cet homme, une histoire parmi les autres sans rien en plus et cela m’a frustré, j’attendais un drame en plus (même si il y en a beaucoup) quelque chose de plus dramatique.

Bref, mon avis n’est ni négatif ni totalement positif, ce livre fait partie des livres que j’ai lu mais je ne pense pas qu’il va me marquer plus que cela.

Et vous avez-vous lu ce roman ? Qu’est ce qui vous a plu ?

Nymphéas noirs, Michel Bussi

Je ne cessais d’en entendre parler sur les communautés littéraires que j’ai finalement craquée ! Michel Bussi, on ne le présente plus, il est l’un des auteurs qui s’est fait sa place dans le milieu du thriller. C’est ma troisième lecture de cet auteur et je ne suis pas déçue.

couv31339232.jpgComme pour tous les thrillers, c’est toujours compliqué de résumer l’histoire sans finir par tout raconter. Je ne m’y risque donc pas ! 🙂 : Tout n’est qu’illusion, surtout quand un jeu de miroirs multiplie les indices et brouille les pistes. Pourtant les meurtres qui troublent la quiétude de Giverny, le village cher à Claude Monet, sont bien réels. Au coeur de l’intrigue, trois femmes : une fillette de onze ans douée pour la peinture, une institutrice redoutablement séduisante et une vieille femme aux yeux de hibou qui voit tout et sait tout. Et puis, bien sûr, une passion dévastatrice. Le tout sur fond de rumeur de toiles perdues ou volées, dont les fameux Nymphéas noirs. Perdues ou volées, telles les illusions quand passé et présent se confondent et que jeunesse et mort défient le temps.

Encore une fois, Bussi nous fait bien tourner en bourrique tout au long de l’intrigue pour un final ô combien surprenant. Néanmoins, comme c’est un gentil, il laisse plein d’indices tout au long du roman pour nous permettre de mieux comprendre le dénouement.

Cette fois, le passé et le présent se confondent les uns avec les autres, cependant tout reste clair et le lecteur n’a aucun problème à se situer. Les personnages sont attachants, notamment cette petite vieille femme qui nous sert de guide tout au long de l’histoire. Je l’ai trouvé très drôle et lucide vis à vis de ce que le lecteur peut penser face à telle ou telle situation.

Néanmoins, petit bémol général sur l’écriture de Bussi, je n’ai lu que trois de ces livres mais j’ai toujours l’impression de me retrouver face à la même construction dans ces livres. D’un côté on suit un personnage lié au meurtre ou au drame de l’histoire et de l’autre, on suit un ou une inspecteur qui s’implique beaucoup dans l’affaire. Je dois avouer que cela me gêne même si les histoires son totalement différentes. Peut être serait-il intéressant qu’on se rende compte qu’à la fin le personnage que l’on suit est le tueur. Bref, c’est le seul point qui me chiffonne chez cet auteur.

Ensuite, beaucoup de personnes trouvent que ce livre est l’un des meilleurs de Bussi, du moins il revient souvent comme étant le préféré des lecteurs. Je l’ai certes beaucoup aimé mais cela n’a pas été un coup de cœur même si mine de rien j’ai beaucoup appris sur Monet.

Quoi qu’il en soit, Bussi semble être une valeur sûre, il suffit de se laisser tenter pour passer un bon moment !

Box Once Upon a Book – Avril 2016

Enfin ! Après un mois d’attente ma box est enfin arrivée ! Je l’aime déjà tout plein ! Ce mois-ci, l’équipe nous a proposée un thème sur l’Irlande. Je ne connais pas spécialement ce pays mais je me suis dis pourquoi pas !

Je n’en dis pas plus et je vous laisse découvrir ce que j’ai trouvé ce matin dans ma box qui soi dit en passant a beaucoup été maltraité au cours du voyage, heureusement pas de casse :

IMG_1621.JPG

Bon alors je suis juste ravie car j’avais espéré avoir le premier tome Des Ferrailleurs dans ma box et le voici ! Très contente également de recevoir Dracula puisque je n’ai encore jamais lu cette oeuvre et il faisait parti des œuvres que je souhaitais lire.

Le dernier livre est un guide mais celui-ci est plus historique que guide a proprement dit, je pense qu’il va être parfait pour me donner envie de partir voyager dans ce pays qui me fait déjà envie ! De belles lectures en perspective, toujours aussi contente de cette box (la prochaine est d’ailleurs déjà commandée !).

Rendez-vous donc le mois prochain ! Que pensez-vous de cette box ?

À la croisée des mondes Intégrale, Philip Pullman

Vous aurez sans doute remarqué que ces derniers jours je n’ai pas été très assidue mais j’avais une bonne raison puisque je me suis attaquée à l’intégrale de la saga de Philip Pullman. Vous avez sans doute déjà entendu parler de cette saga et peut être avez-vous vu l’adaptation cinématographique qui, soi dit en passant n’a jamais eu de suite.

couv27093552.jpgDans cette aventure nous suivons la jeune Lyra qui vit dans un monde parallèle au nôtre. Élevée dans un prestigieux collègue d’Oxford, elle semble investie d’une mystérieuse mission. Un voyage périlleux vers les terres glacées du nord la conduira aux frontières d’un autre monde, où elle retrouvera Will, qui recherche son père disparu. Réunis dans une quête exaltante, les deux enfants vont affronter des épreuves terrifiantes et des contrées hostiles, peuplées de daemons, d’ours en armure et de sorcières passionnées.

Je vous entends déjà me dire  » mais c’est quoi des daemons ? Des ours en armure ? ça n’existe pas ! ». A tout cela, je vous répondrais que, premièrement avec un peu d’imagination des ours en armure c’est tout à fait possible et que deuxièmement, si vous me laissez le temps de vous expliquer vous sauriez ce que sont les daemons.

En effet, dans ce monde parallèle au notre chaque être humain a son daemon. Il s’agit en fait d’une partie d’eux représenté par un animal, celui-ci est à l’image de son humain. Ils sont inséparables et les enfants ont la particularité d’avoir un deamon qui peut changer d’apparence à son gré.  En l’occurrence, le deamon de Lyra se dénomme Pantalaimon (ça s’invente pas !).

Il serait difficile d’évoquer cette histoire sans risquer de vous spoiler, donc je ne vais pas rentrer dans tous les détails du récit. Néanmoins, je peux dire sans prendre de risque que j’ai beaucoup apprécié cette saga qui m’a fait voyager à travers différents mondes. Je ne me suis pas ennuyée même si j’ai parfois trouvé des longueurs dans le dernier tome.

Cependant, l’action est toujours présente, animée par un mystère autour d’une étrange « Poussière ». Dans chaque tome, nous faisons la rencontre de nouveaux personnages et de nouvelles créatures. Je regrette la disparition trop rapide de certains personnages auxquels on s’attache dans le premier tome.

La fin fut remarquable, elle diverge de ce qu’on a l’habitude de voir dans ce genre d’histoire et cela fait un bien fou. On est loin des contes de fées et cela donne une crédibilité à cette histoire. De manière générale, je n’aime pas les histoires fleur bleue qui se terminent par un « ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfant ». Donc cette saga était parfaite pour moi !

Je ne peux que vous encourager à découvrir cette saga qui convient à tous les âges !

Les carnets de Cerise, tome 4 : La déesse sans visage, Joris Chamblain et Aurélie Neyret

Et voilà, je viens de lire le dernier tome des Carnets de Cerise sorti à ce jour. Je ne vous fais plus l’article puisque je vous ai déjà présenté cette saga. Et ce dernier tome est aussi délectable que les trois premiers.

couv69403311.jpgCette fois-ci, le mystère se présente d’une nouvelle façon puisque c’est la mère de Cerise qui décide de lui offrir un week-end dans un manoir où elles vont devoir résoudre un mystère. Néanmoins, quelque chose va se passer mais là je ne vous dis rien, à vous de découvrir la chose.

Ce que j’ai aimé dans ce tome c’est que j’ai trouvé qu’on entrait plus dans l’intimité de la jeune fille et notamment dans son passé avec la mort de son père qui a laissé un vide immense. Cerise grandit et même si elle conserve toujours son innocence elle est tout de même sensible à l’absence de son père.

J’ai également apprécié qu’un mystère se glisse dans le mystère, l’intrigue est très bien tournée et nous amène doucement vers une histoire qui concerne un personnage que l’on avait déjà croisé dans les premiers tomes.

Il est également agréable de constater que les tomes soient liés entre eux, les événements des premiers tomes sont souvent évoqués dans les suivants, ce n’est donc pas une série à lire dans le désordre.

Cerise continue donc de me charmer et j’attends la sortie de cinquième tome avec impatience !

Mini Swap Wishlist neuvième édition

Enfin ! Après des semaines d’attente (longues, très longues, trop longues !) j’ai reçu mon jolie colis de la part de XL.

Petit rappel : ce swap était proposé par Nelcie sur le forum de Livraddict, le colis devait contenir :

  •  1 livre de la wishlist
  • 1 marque page
  • 1 petit mot
  • 1 surprise

Voici donc ce que j’ai eu la surprise de découvrir ce matin dans ma boîte aux lettres :

IMG_1616.JPG

Je suis absolument aux anges et je félicite XL parce que c’était pas évident de trouver des choses en rapport avec le thème et ce que j’aime. BRAVO ! L’édition du livre est juste sublime ! Il y a également plein de brochures de théâtre et c’est vraiment top parce que j’adore le théâtre !

Les marques pages ont été fait main et ils me plaisent beaucoup, j’aime ce côté avec tous les chiffres et sur l’un d’eux j’ai eu le droit à une petite dédicace 😀

La carte avec le petit mot est elle aussi super jolie même si c’est une image assez triste, néanmoins je trouve que c’est une juste représentation de cette époque et je vais la garder précieusement !

J’ai également adoré les petites feuilles qui sont tombées en ouvrant l’enveloppe, on aurait dit l’automne ! Et puis, enfin ce petit stylo couleur argenté, je crois qu’il va me servir pour tous mes prochains swaps !

En tout cas mille mercis à XL et Nelcie pour l’organisation, j’ai pris beaucoup de plaisir et la surprise est totale !

Pour les curieux, je vous mets la photo de ce que j’avais envoyé à Lilas1501 que je vais d’ailleurs retrouvé sur le swap Harry Potter, ça va être une tuerie !

12799409_1002266489849615_604654566205407998_n.jpg

Le petit chose, Alphonse Daudet

Pour finir ce mois d’Avril, j’ai choisis de lire une petit classique. Je ne savais pas du tout à quoi m’attendre, d’autant plus qu’avec les classiques ça passe ou ça casse ! Il faut croire que pour cette fois c’est plutôt bien passé 🙂

  • Résumé

couv6370613L’histoire d’un enfant, sensible et pauvre (Daudet lui-même), qui ne parviendra jamais à devenir tout à fait un homme. La vraie enfance d’abord « dans une ville du Languedoc où l’on trouve, comme dans toutes les villes du Midi, beaucoup de soleil, pas mal de poussière, un couvent de carmélites et deux ou trois monuments romains ». Puis le collège, l’affreux collège, où le Petit Chose, d’abord martyrisé comme élève par ses camarades plus riches, exercera ensuite « l’horrible métier de pion ». Où s’enfuir, sinon à Paris, avec ses repas à deux sous et de beaux yeux noirs qui brillent au fond d’une boutique ?

 

  • Mon avis

J’ai trouvé le personnage du Petit Chose très attachant même si je m’attendais à lire l’histoire d’un enfant. Il s’agit plutôt de l’histoire d’un homme qui ne veut pas grandir ou du moins qui semble effrayé par le monde des adultes.

Ce livre n’est pas marqué par la présence d’une multitude de péripéties, néanmoins l’auteur à l’art et la manière de nous raconter cette histoire. On suit le Petit Chose dans les changements que connaît sa vie mais également dans son évolution personnelle. Le Petit Chose est un être rêveur et fragile, souvent materné par son frère (il l’appelle d’ailleurs affectueusement  » ma mère Jacques »). Il est également assez égoïste, une caractéristique assez liée au monde de l’enfance.

Ce que j’ai beaucoup aimé, c’est l’humilité avec laquelle ce récit nous est conté même si l’auteur utilise souvent la troisième personne pour parler de lui. Cependant, cela ne rend pas le récit pompeux, au contraire c’est comme si l’enfant était enfin devenu adulte et regardait avec tendresse son enfance.

Le personnage connaît des drames, des joies, fait des erreurs, est rongé par le remord et tout cela contribue à le rendre définitivement humain et touchant. Même si il fait beaucoup de bêtises, on a envie de le prendre sous notre aile et de lui montrer la voie. D’ailleurs, le Petit Chose va avoir énormément de chance car il y aura toujours une âme charitable pour le prendre sous son aile et le tirer du pétrin.

Une lecture tendre et agréable, un moment de vie que partage avec nous Daudet. Bien sûr, n’hésitez pas, si vous rencontrez un jour le Petit Chose, faîtes un bout de chemin avec lui.