Fées de légende,Christine Pompéi et Anja Klauss

Je viens vous parler de ce merveilleux album que j’ai eu la chance de recevoir dans ma dernière box Once Upon a Book. Il s’agit d’un album qui réunit plusieurs contes autour des fées venant des quatre coins du monde.

couv34147758.jpgJe dois dire qu’avant même d’avoir l’album entre les mains c’était déjà un coup de cœur. La couverture est superbe et je n’ai pas été déçue en ouvrant l’ouvrage. Les histoires ne sont pas très longues (quatre pages en moyenne par légende) mais cela rend la lecture plus attractive et nous laisse le temps de contempler les magnifiques dessins.

Ce livre se lit très rapidement et s’adresse aussi bien aux enfants qu’aux plus grand. J’ai pu découvrir des légendes que je ne connaissais pas, ou peu et d’autres que j’avais déjà croisé dans d’autres ouvrages. Je pense notamment à la légende de la fée Titania que l’on retrouve dans Le Songe d’une nuit d’été de Shakespeare. C’est très agréable de redécouvrir ce conte en dehors du théâtre.

Les contes ne se ressemblent pas et je trouve que dans certains, les fées ne sont pas si gentilles que cela. Il est évident que lorsque l’on me parle de fée je pense immédiatement à la fée Clochette de Peter Pan. Pourtant cela est très réducteur car il existe mille et une autres fées plus ou moins sympathiques et je suis ravie que cet album m’en ait fait découvrir de nouvelles.

J’ai eu un réel coup de cœur pour la fée Babouchka (conte russe), tout d’abord grâce au dessin qui est superbe et puis au travers de l’histoire de cette fée que je trouve très touchante et d’une certaine manière très humaine.

Evidemment je ne peux que vous conseiller de vous procurer cet album pour découvrir l’histoire de ces fées.

Et vous ? Il y a des ouvrages féeriques que vous adorez ?

Publicités

Alice au Pays des Merveilles, Lewis Carroll et Benjamin Lacombe

Qui ne connaît pas ce titre ? Qui n’a jamais entendu parler de ce petit lapin toujours en retard ? Sans même l’avoir lu vous avez très certainement entendu parler de ce célèbre roman. Dois-je vraiment vous rappeler les faits ? Eh bien je ne le ferai pas !

couv50154021.jpgbeaucoup je connais cette histoire depuis mon enfance mais assez mal je dois dire car même si Disney avait adapté l’oeuvre je n’ai jamais regardé le dessin animé. J’avais donc le désire de lire cette histoire mais pas celle de Disney, la vraie histoire.

Mon premier contact avec cette oeuvre ne s’est pas faite au travers d’Alice et de son univers mais au travers de l’auteur Lewis Carroll. Pour ceux qui ne le savent pas, Lewis Carroll était également photographe et aimait beaucoup photographier les petites filles. C’est donc lors d’un de mes cours portant sur la photographie que j’ai découvert Alice ou plutôt devrais-je préciser Alice Liddell. C’est cette petite fille qui a inspiré les aventures d’Alice, néanmoins en ce qui concerne le physique de son héroïne l’auteur s’est inspiré d’une autre petite fille. J’étais absolument passionnée par ce cours (ce qui n’est pas toujours le cas). Cet homme m’intriguait, notamment cette relation qu’il avait avec les petites filles.

J’avais donc pour projet de lire un jour Lewis Carroll. C’est seulement cette année que je m’y suis attelée après avoir découvert l’ouvrage proposé par les éditions Métamorphose avec les dessins de Benjamin Lacombe. L’ouvrage est absolument superbe, tout comme les illustrations.

Ce que j’aime dans cette édition, c’est le fait qu’au début on présente l’auteur et que cette histoire ait été inspiré par une petite fille. Il y a également à la fin quelques lettres qu’a envoyé Lewis Carroll à Alice Liddell et enfin on retrouve les photographies prisent par Lewis Carroll (les mêmes que dans mon cours !). J’ai beaucoup apprécié cela c’était comme me replonger dans mes cours et je trouve que c’est important de savoir comment est naît cette histoire.

En ce qui concerne les illustrations, je les trouve assez sombres peut être même effrayantes mais je dois admettre qu’elles sont superbes et se marient parfaitement avec l’histoire d’Alice.

Enfin l’histoire, c’est une réelle découverte bien que je connaisse certains passages. J’ai trouvé Alice a la fois naïve et très mature dans cette histoire. Les personnages qu’elles rencontrent me semblent plus sombre que ceux que j’ai pu voir dans les dessins animés. De ce fait, les dessins de Benjamin Lacombe sont en parfait accord avec l’histoire de Lewis Carroll.

J’ai également était surprise de trouver de la poésie dans le récit, bien qu’incompréhensible, elle a le mérite d’être là et ajoute un côté quelque peu inquiétant. Lewis Carroll évoque le Pays des Merveilles pourtant les habitants de ce pays semblent torturés. La reine fait sauter des têtes à tour de bras, le chapelier fou est condamné à boire sans arrêt le thé car il s’est fâché avec le temps et celui-ci ne semble plus vouloir passer.

L’univers de Lewis Carroll est très sombre mais Alice y amène de la lumière. En somme, c’est une très belle histoire que je vous conseille de découvrir ou redécouvrir.