Adolf (roman hystérique), Olivier Costes

Avouez que le titre fait rêver et pose question ! Comme vous je me suis dis « mais qu’est ce que c’est que ce truc ! », la meilleure façon de le savoir c’était de le lire et vous savez quoi ? C’est ce que j’ai fait !

  • Résumé

couv47290085.jpgQui est cet étrange Adolf ? Est-ce un revenant surgit des ténèbres les plus sombres du XXe siècle ? Est-ce une histoire de fantômes ? Peut-être.
Sauf que le décor n est pas l’habituel château médiéval ni le traditionnel manoir. Non, ici le cadre est celui d’un lycée d’aujourd’hui dirigé par une octogénaire moustachue, Madame Maréchal. Son établissement est bouleversé par l’arrivée d’un nouvel élève, le tout aussi moustachu Adolf. Celui-ci se révèle rapidement envahissant et totalement ingérable car mégalomane, tyrannique, raciste et cruel. Grâce à ses fabuleux talents d’orateur et de manipulateur, il entraîne dans sa folie toute une clique de personnages aussi grotesques que diaboliques : Albert, Joseph, Hermann, Heinrich, Rudolph, Martin, Klaus, Bénito, et aussi la blonde et stupide Eva…
Des personnages historiques et dangereusement hystériques.

  • Mon avis

On se retrouve ici dans une sorte de transposition de l’Histoire et on réunit tous les personnages qui l’ont marqués dans un lycée ! L’idée est assez surprenante mais pourquoi pas. Là où je dois dire que j’ai été surprise/déçue c’est de voir le peu de crédibilité qu’à le personnage d’Adolf puisqu’il arrive comme nouveau dans ce lycée et comme par magie tout le personnel et ses camarades sont à ses pieds ! Alors certes d’une certaine manière cela résume l’Histoire et montre à quel point cet homme/enfant a un pouvoir persuasif sur les autres et réussit à mener les gens à la baguette et leur faire croire n’importe quoi (d’ailleurs je ne suis pas sûre que transposer le cas des juifs sur des rats soient très flatteur mais là encore nous retrouvons un écho à l’Histoire) mais quel est l’intérêt au final ?

L’idée de base était plutôt pas mal mais le résultat est assez déplorable, je n’ai rien trouvé d' »hystérique » dans ce roman ni même de l’humour ou quoi que ce soit d’autre d’ailleurs. Bizarrement quand les auteurs essaient de s’emparer du personnage d’Hitler ça finit toujours en fiasco ! Non seulement j’ai dû parfois me casser la tête pour savoir de quel moment ou quel personnage de l’Histoire on parlait mais en plus, plus j’avançais dans cette lecture et plus je trouvais qu’elle manquait de densité, d’attrait… 

Finalement lire un bouquin d’Histoire se révèle beaucoup plus intéressant que lire ce livre, je ne vois pas où est la finalité et qu’est ce que cela signifie de transposer l’Histoire dans un lycée ?

A part de la perplexité, ce roman n’a rien éveillé d’autre en moi et c’est dommage car avec un tel sujet il y a beaucoup à faire.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s