Max, Sarah Cohen-Scali

J’ai chiné ce livre dans une brocante il y a quelques temps (il est comme neuf !). Je l’ai lu dans le cadre d’un challenge et je dois dire que je ne suis pas déçue de ma lecture !

couv38779220.jpgMax c’est l’histoire d’un petit aryen fabriqué de toute pièce par les nazis, ils sont alors en pleine puissance et veulent assurer la relève (souvenez-vous tout le monde doit être blond aux yeux bleus). Max est donc en passe de devenir le parfait petit nazis, prêt à donner sa vie pour le Fürher.

C’est un roman qui est plutôt original puisqu’il débute avant même la naissance de l’enfant. C’est Max qui parle depuis le ventre de sa mère et pour un bientôt-nouveau-né il tient des propos assez effrayants. Il sait pourquoi il va venir au monde et quelle est sa mission : tuer les juifs et faire régner la race suprême sur le monde ! Un beau programme en perspective !

Le fait que ces propos et ce récit soit raconté à travers les yeux d’un enfant qui ne connaît que le nazisme et le reconnaît comme étant une bonne chose met en avant un aspect différent de l’Histoire. Il est évident que certaines personnes pensaient réellement que le nazisme été le bien sans avoir conscience des milliers de morts dans les camps de concentration. D’ailleurs Max ne sait pas réellement ce que veut dire « éliminer les juifs », il sait qu’ils sont éliminés mais ne semble pas prendre conscience de ce que cela veut dire.

Nous le suivons dans son parcours de parfait petit aryen, plus il grandit et plus sa volonté de devenir un SS s’affirme. Bien sûr il va rencontrer des personnes sur son parcours qui vont lui faire voir certaines choses sous d’autres aspects.

J’ai trouvé ce livre absolument captivant, d’une part parce qu’il met en avant une partie de l’Histoire qu’on connaît assez peu. En effet, les nazis avaient réellement la volonté de faire naître des enfants « parfaits ». Et puis d’autre part, l’Histoire nous est montré au travers les yeux d’un enfant. D’un côté on se dit  » cet enfant est ignoble, c’est un nazi, il faut le neutraliser » et d’un autre on comprends qu’il est comme ça car il a été formaté ainsi. De ce fait est-il coupable d’être un nazi ? Toute la question est là et cela triture l’esprit.

Malgré ses paroles effrayantes, cet enfant a un côté touchant. Il a une telle ferveur que s’en devient attendrissant même si, malheureusement, celle-ci n’est pas mise au profit du « bien ».

Je vous conseille donc très vivement ce livre qui, en dépit d’un sujet douloureux et lourd le traite avec beaucoup d’innocence et de légèreté.

Publicités

2 commentaires

  1. milecturasblog · juin 29, 2016

    Salut, j’avais lu le résumé du livre mais je n’étais pas totalement convaincue. Finalement, ton article me donne vraiment envie de le lire. Bref, j’espère le lire prochainement. Bisou ♥

    Aimé par 1 personne

    • egocblog · juin 29, 2016

      Oh oui il faut vraiment, moi aussi j’étais pas forcément attiré plus que ça et puis je l’ai chiner et je regrette pas du tout 😀

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s