Je m’appelle Budo, Matthew Dicks

Voilà une jolie histoire que nous raconte Matthew Dicks. L’histoire de Budo, l’ami imaginaire de Max qui va lui sauver la vie.

couv37596347.jpgAu début j’ai été séduite par le concept de l’intrigue, donner la parole à un ami imaginaire n’est pas commun. Et puis Budo, même si il est imaginaire ressemble beaucoup à un humain donc c’est plus facile de s’attacher à lui.

Dans la première partie du livre, Budo nous raconte sa vie au côté de Max qui est un petit garçon différent des autres bien qu’aucune pathologie ne soit nommée au cours de l’histoire. C’est plutôt sympa de découvrir la vie d’un ami imaginaire mais je reconnais que ça manquait un peu d’action, d’aventures.

Et bien l’action va arriver au moment ou Max se fait enlever à l’école. Budo sait qui a enlevé Max mais ne peut le dire à personne, car la seule personne qui le voit et l’entende est Max. De là commence une grande aventure pour Budo qui va tout faire pour sauver Max. Il va solliciter l’aide d’autres ami imaginaire pour mener sa mission a bien.

Je dois avouer qu’à partir de là, la tension va monter crescendo, parce que au delà du fait qu’il doit sauver Max, il faut prendre en considération que Max est un enfant à part donc il faut aussi convaincre l’enfant qu’il est en danger et doit se sauver. Sinon ça aurait été trop facile !

Je me suis beaucoup attachée à ce personnage qui se pose beaucoup de questions sur sa propre existence. Il a conscience que les ami imaginaires finissent par disparaître et donc mourir et il craint beaucoup ce moment. Il va même jusqu’à se dire qu’il pourrait ne pas sauver Max, de cette manière le petit garçon croirait toujours en lui. Mais l’amour pour lui va lui faire dépasser sa peur. Il va prendre petit à petit conscience de ses limites et du fait inéluctable de la mort. Je trouve que c’est une très belle transposition et une belle façon d’évoquer la mort de cet être imaginaire.

Les dernières pages m’ont tenu en haleine, j’espérais que Max réussirait à se sauver, la tension est à son maximum et la fin est très poétique. Mais pour découvrir tout cela je vous laisse lire le livre.

Publicités

7 commentaires

  1. Stéphanie · mars 13, 2016

    je n’imaginait pas du tout une histoire comme celle la. Ca n’a l’air pas mal

    Aimé par 1 personne

  2. colorandbook · mars 14, 2016

    Cette histoire me fais tellement envie, ton avis ma donne encore plus envie.

    Aimé par 1 personne

  3. misslecturas02 · avril 7, 2016

    Je suis du même avis que les deux autres commentaires précédents. Tu m’a vraiment donné envie de le lire, du coup je met le livre dans ma Wish-List, je suis pressée de le lire, je t’en donnerais des nouvelles 😉

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s